Quartier 3 : Destruction totale

Quartier 3 : Destruction totale

©TAPS

Les dates

mardi 19 octobre 20h30
 mercredi 20 octobre 20h30
jeudi 21 octobre 19h00
 vendredi 22 octobre 20h30
 samedi 23 octobre 19h00

Durée du spectacle : 1h25

Création 2021

De Jennifer Haley

Mise en scène Cécile Mourier, Christophe Muller

Avec Débora Cherrière, Geoffrey Goudeau, Cécile Mourier, Paul Schirck

Scénographie Christophe Muller
Création lumière Mathias Moritz
Espace sonore Thomas Billey

Du 19 au 23 octobre 2021

Dès 15 ans

Compagnie Coup de Chien

TAPS Laiterie



« pas besoin d’être une pièce pour être hantée
pas besoin d’être une maison
le cerveau a des couloirs qui surpassent
les lieux réels »
Emily Dickinson

Un groupe d’adolescents tente d’atteindre le dernier niveau dénommé La Maison Finale d’un jeu vidéo se déroulant dans une réalité virtuelle, Le Quartier. Ce dernier, situé dans une banlieue américaine, à l’identique de celle dans laquelle vivent réellement les joueurs, est habité de zombies que les joueurs doivent éviter ou tuer pour progresser de niveau en niveau. Mais petit à petit on découvre que les actions destructrices des joueurs, happés par les événements virtuels auxquels ils participent, troublent le calme apparent de la banlieue et que les relations entre les jeunes et les adultes, perdus dans un monde réel déconnecté des valeurs humaines, se détériorent.

Décapant l’épais vernis de la société consumériste, l’auteure Jennifer Haley fait voler en éclats les valeurs familiales. Des mères frustrées succombent à la pression sociale, des pères apathiques endossent un costume-cravate trop grand pour eux, alors que des ados s’évadent de leur monde virtuel : attention péril en la demeure !

 

 

Les dates

mardi 19 octobre 20h30
 mercredi 20 octobre 20h30
jeudi 21 octobre 19h00
 vendredi 22 octobre 20h30
 samedi 23 octobre 19h00

Durée du spectacle : 1h25

Création 2021

De Jennifer Haley

Mise en scène Cécile Mourier, Christophe Muller

Avec Débora Cherrière, Geoffrey Goudeau, Cécile Mourier, Paul Schirck

Scénographie Christophe Muller
Création lumière Mathias Moritz
Espace sonore Thomas Billey