Jean-Christophe Bardot
TAPS Scala
En famille On joue ?

L’école des maris

De Molière Mise en scène Alain Batis, Compagnie La Mandarine Blanche, Metz
Du mar 18 octobre au ven 21 octobre 2022

Dates

mardi 18 octobre 20h30 mercredi 19 octobre 20h30 jeudi 20 octobre 19h00 vendredi 21 octobre 20h30
Billets Billets
Jean-Christophe Bardot
TAPS Scala
En famille On joue ?

L’école des maris

De Molière Mise en scène Alain Batis, Compagnie La Mandarine Blanche, Metz
Du mar 18 octobre au ven 21 octobre 2022

Dates

mardi 18 octobre 20h30 mercredi 19 octobre 20h30 jeudi 20 octobre 19h00 vendredi 21 octobre 20h30
Billets Billets
  • Dates


    mardi 18 octobre 20h30

    mercredi 19 octobre 20h30

    jeudi 20 octobre 19h00 - Après-coup

    vendredi 21 octobre 20h30 - On joue ?

  • Public

    Dès 13 ans

  • Durée

    1h30

  • Ticket

    Plein tarif : 18 €
    Tarif réduit : 13 €
    Jeune - de 15 ans,
    demandeur d’emploi : 6 €

    Plus de tarifs

  • Salle

    TAPS Scala
    96 Rte du Polygone
    67100 Strasbourg

Vous, si vous connaissez des maris loups-garous, envoyez-les au moins à l’école chez nous.

« Sur elles, par contrat, nous sut dès leur enfance

Et de père et d’époux donner pleine puissance,

D’élever celle-là, vous prîtes le souci,

Et moi je me chargeai du soin de celle-ci

Selon vos volontés vous gouvernez la vôtre,

Laissez-moi, je vous prie, à mon gré régir l’autre. »

 

Deux sœurs orphelines se retrouvent sous la tutelle de deux frères chargés de les éduquer avant de les épouser. Si Ariste l’aîné, se montre compréhensif et bienveillant envers sa pupille, son cadet Sganarelle est un mari jaloux et possessif. Les jeunes femmes sauront-elles se libérer du carcan d’un mariage forcé ? Soumise en apparence, l’impétueuse Isabelle va déployer d’ingénieux stratagèmes pour fuir le despotisme conjugal et rejoindre son amant, tandis que sa sœur Léonor emploiera toute l’indépendance dont elle jouit à se conformer aux modes et aux idées du petit monde bourgeois de son époux.

 

Alain Batis s’amuse de la langue de Molière et fait rimer les alexandrins avec la prose de notre temps. Sa mise en scène exacerbe cette farce sociale du 17ème siècle qui définit la condition des femmes par le triomphe de l’esprit féminin sur l’insignifiante vanité masculine.

Distribution

Avec Emma Barcaroli, Anthony Davy, Théo Kerfridin, Julie Piednoir, Marc Ségala, Boris Sirdey, Blanche Sottou

 

Collaboration artistique Sylvia Amato Dramaturgie Jean-Louis Besson Scénographie Sandrine Lamblin Création lumière Nicolas Gros Création musicale Joris Barcaroli Costumes Jean-Bernard Scotto assisté de Cécilia Delestre Stagiaire costumes Sophie Benoît Perruques et maquillages Judith Scotto Construction décors Sandrine Lamblin, Cécilia Delestre Regard chorégraphique Amélie Patard Régie générale Nicolas Gros Régie lumière Emilie Cerniaut Régie son Gaultier Patrice, Garance Perachon Monnier


Coproduction Le Grand R – Scène nationale de La Roche-sur-Yon, le Théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois, le Théâtre de Saint-Maur, La Ferme de Bel Ebat – Théâtre de Guyancourt, le Théâtre Madeleine Renaud de Taverny, le Sud Est – Théâtre de Villeneuve-Saint-Georges.

Partenaires la Maison des Arts du Léman de Thonon-Les-Bains, L’Espace Molière de Talange, La Madeleine – Scène conventionnée de Troyes, La Scène de Châtenois – Le Trait d’Union de Neufchâteau, le Théâtre de Saumur, le Théâtre des 2 Rives de Charenton, le Théâtre du Vésinet – Alain Jonemann, le TAPS – Théâtre actuel et public de Strasbourg, le Théâtre Louis Jouvet de Rethel-Ardennes – Scène conventionnée d’Intérêt National Art et Création, l’Athénée – Le Petit Théâtre de Rueil, Les 3 Pierrots de Saint-Cloud, le Carré Bellefeuille de Boulogne-Billancourt.

Coréalisation avec le Théâtre de l’Epée de Bois – Cartoucherie de Paris.

Avec le soutien de l’Athénée – Le Petit Théâtre de Rueil, les Tréteaux de France – CDN, la Région Grand Est, l’Adami, la Spedidam, le Fonds d’insertion pour jeunes comédiens de l’ESAD-PSPBB. Avec la participation artistique du Studio d’Asnières – ESCA.

Le spectacle a bénéficié de l’aide de l’Agence culturelle Grand Est au titre du dispositif « Tournée de coopération ».

La compagnie La Mandarine Blanche est conventionnée par la Drac Grand Est et la ville de Metz.